Un groupe de travail de la Fondation Internet Nouvelle Génération

Page principale - S'identifier

Ce groupe a terminé ses travaux - Il s'agit d'un site d'archive

retrouvez les synthèses des différents aspects qui favorisent l'Intelligence Collective

et le questionnaire "comprendre par vous même ce qui se passe dans un groupe"

Quelques éléments de bibliographie

  • LE MANAGEMENT DE L'INTELLIGENCE COLLECTIVE
  • Pour avoir une représentation des théories psychanalytiques sur les groupes :
    - KAES R., Les théories psychanalytiques du groupe, Que Sais Je ?
    - ANZIEU D., L'inconscient et le groupe
    - KAES R., Le groupe et le sujet du groupe
    - KAES R. (1993), /Les processus associatifs, la parole et l’Inconscient dans les groupes, /Paris, Dunod
    - KAES R. (1993), /Le Groupe et le Sujet du groupe. Eléments pour une théorie psychanalytique du groupe, /Paris, Dunod.
    - KAES R. (1994), /La Parole et le Lien. Les processus associatifs dans les groupes. /Paris, Dunod
    - KAES R. (1995), « L’exigence de travail imposée à la psyché par la subjectivité de l’objet. Contribution de l’approche psychanalytique des groupes à la compréhension des processus et des formations de l’inconscient », /Revue belge de psychanalyse, /27, 1-23
    - KAES R., MISSENARD A., GINOUX J.-C. et coll. (1979), Crise, rupture et dépassement, Dunod, 1979
  • En relisant Piaget, je m'apercois qu'il a dit des choses interessantes sur les rapports entre intelligence individuelle et collective. Bien que c'est toujours essentiellement la psychologie individuelle qui l'interesse, il remarque de maniere repetee que les interactions sociales sont cruciales pour le developpement cognitif individuel. Il ne parle pas tellement des concepts et outils intellectuels fourni tout faits par la societé, mais plutot du role de la discussion cooperative entre pairs. Il s'agit ici d'enfants, mais les remarques me semblent generalisables. Selon Piaget, cette "cooperation" amene chacun a elaborer une pensee coherente, non contradictoire, argumentee et verifiable, tendant a une (relative) objectivité... La relation sociale modifie donc profondement la pensee individuelle. Mais Piaget voit aussi un parallelisme et une synergie entre l'equilibrage des operations propre a la pensee mature et l'equilibrage des echanges necessaire a une discussion cooperative. Ce parallelisme depend des schemes generaux proposes par Piaget (on peut ne pas y croire) mais c'est une piste interessante... On voit que le langage joue un role crucial, car c'est lui qui permet les echanges et la formulation d'un pensee elaboree. Mais ce ne serait qu'un outil essentiel, et non une condition suffisante au developpement formel de la pensee, qui suit ses propres lois. Pour plus de precisions, on peut voir l'article suivant : E. Veneziano, Interactions sociales et developpement des connaissances , Intellectica no 33, p.161, 2001/2. (c'est un numero special sur Piaget).
  • Peter Senge, l'auteur de la Vème Discipline , prône un mode de "dialogue" destiné à faciliter cette coopération et cette osmose (relative) entre des univers personnels qui, pour employer parfois les mêmes mots, restent néanmoins singuliers et partielllement irréductibles l'un à l'autre.
  • Vygotsky http://www.kolar.org/vygotsky/ , un chercheur russe de la même époque que Piaget est sans doute LE psychologue qui a le mieux étudié l'intériorisation du "collectif" dans le "personnel", notamment dans son livre fameux sur le langage et la pensée http://web.archive.org/web/20010209010341/129.7.160.115/INST5931/Vygotsky.html
  • Un document qui vaut le detour
  • Ceci me fait penser aux idées développées par Etienne Wenger dans son ouvrage Communities of Practice : learning meaning and identity (1998) où il défend une perspective sociale de l'apprentissage, et étudie les pratiques collectives au sein des communautés de pratique. Il y étudie notamment la production sociale des significations. L'attribution de significations à nos expériences ou à nos actions relève d'un processus que Wenger appelle la négociation de sens. Il précise qu'il faut comprendre le terme "négocier" dans ces deux sens habituels : dans le sens de "négocier un prix" (c'est la dimension sociale) et dans celui de "négocier un virage" (c'est la dimension pratique liée au savoir-faire). Etienne Wenger poursuit actuellement cette réflexion et développe une théorie sociale de l'apprentissage. Il lance une recherche sur l'apprentissage comme processus social et le monde comme un système global d'apprentissage, dans une publication plus récente Learning for a small planet (mars 2004).
  • A. Degenne & M. Forsé, Les Réseaux Sociaux , Armand Colin, Paris, 1994.
  • E. Lazega, Réseaux Sociaux et Structures Relationnelles , Que Sais-je, PUF, Paris, 1998.
  • S. Wasserman & K. Faust, Social Network Analysis: Methods andApplications , Cambridge University Press, Cambridge, 1994.